VOYAGES

VOYAGES

SICILE

Sicile ( 2 voyages à 18 ans d'écart)

Fin Juin, début Juillet, il fait déjà une bonne température! Aucun problème de traversée via Messine et notre première étape se fera sur la plage à cap Orlando. Après plusieurs arrêts "trempette" ou"achats souvenirs" dans des petits villages côtiers, notre première vraie visite sera pour Céfalù, petite ville très pittoresque adossée à flanc de montagne. Sa cathédrale de style Normand et réhaussé de superbes mosaïques vaut le détour.

     

Autre ville interessante: Monreale. Duomo, cloître et mosaïques.

                 

C'est à Monreale que nous verrons les plus belles charettes siciliennes.

     

Pour visiter Palerme nous irons au camping de Sferracavalo d'où le bus nous conduira au centre ville. Quand nous sommes un peu "paumés" dans les correspondances il y a toujours un(e) Sicilien(e) sympa pour nous remettre sur le droit chemin quand il ne  nous accompagne pas, comme ça nous est arrivé! Beaucoup de choses à voir à Palerme, les principales étant: la chapelle Palatine et ses éblouissantes mosaïques, la cathédrale, les quattro canti, la Martorana, la fontaine Prétoria et pour nous, celle que nous ne voulions pas rater, les catacombes, où sont alignés 8000 cadavres momifiés, la plupart revêtus de leurs habits! 

     

                   

Nous gardons un bon souvenir du temple de Segeste, d'abord parceque nous l'avons visité avant la canicule mais surtout avant l'arrivée massive des cars de touristes.

    

Un repas pris dans un cadre sympa, au bord de l'eau à Trapani au milieu des marais salants et moulins.

    

La vallée des temples d'Agrigente restera un souvenir fort avec le temple de Castor et Pollux...

                   

...le musée archéologique et les temples de Zeus et d'Hercule.

      

Une visite à faire absolument: Piazza Armerina, une villa romaine avec 3000 m2 de mosaïques, la plus célèbre étant celle-ci :

       

                                    Coquine, non ?

A Marina de Ragusa nous trouvons un super coin pour l'étape, nous y resterons finalement 2 jours pour reposer nos jambes qui crient "stop" !

J'aimerais tant voir Syracuse dit la chanson, bof! n'avons pas été emballés! Pourtant le théâtre grec, l'oreille de Denys et la fontaine Arethusa sont à voir.

Pour visiter Taormina, ne trouvons pas d'autre solution que le camping au bas de la colline. La région est très touristique, juillet est là, pas facile de trouver un coin. Le théâtre Grec avec en fond le sommet de l'Etna encore enneigé est un décor de carte postale.

Avons fait le tour de l'île en 11 jours, c'est un peu court mais c'est au moins une bonne raison pour y revenir puisque nous n'avons pas eu le temps de monter à l'Etna!

      

 

Janvier 2009. Nous voilà de retour en Sicile.

 

Après une traversée sans encombre et cernés par des camping-cars Italiens, nous voilà en Sicile.

 

Sirène, canards, lapins, dindons nous accueillent...

 

Premier constat qui hélas ne se démentira pas: La Sicile est très sale, poubelles qui débordent, plages et parkings jonchés de papiers et plastiques!

Heureusement quelques villes essaient de donner le change.

Après avoir fait le tour de la pointe Est de l'île et un arrêt à Milazzo pour des renseignements sur les traversées vers les ïles Eoliennes (Trop cher), nous voici à San Stefano de Camastra, capitale de la céramique.

 

                 

 

En 3 semaines nous ferons 3 arrêts dans des campings, qui s'ils sont chers (20 € hors saison) sont très bien, comme celui-ci le Rais Gerbi à Finale. Il a de plus l'avantage d'être tout proche de Cefalu.

La plage du camping

Nous connaissions Céfalu mais ses ruelles animées et sa cathédrale ont motivé notre arrêt.

                  

 

Nous qui aimons les crèches, avons été gâtés en cette période d'après Noël.

Nous nous faisions une fête de revisiter la villa del Casale à Piazza Armerina, hélas, fermée pour restauration jusqu'au mois de mars! Nous ne reverrons donc pas ses superbes mosaïques qui avaient presque motivé à elles seules notre voyage !!!

A la place, nous visiterons la villa des Merveilles, superbement meublée mais qui ne comblera pas notre déception.

A la sortie, un cheval sympa nous proposait de nous emmener ailleurs mais nous lui préfèrerons les chevaux vapeur.

Agrigente: les temples de la Concorde, de Junon ou d'Hercule n'auront plus de secret pour nous puisque ce sera là aussi, notre deuxième visite.

 

 

 

 

Un arrêt à la nécropole paléochrétienne et au colosse couché.

Retour sur les bords de mer vers Tri Fontane...

 

L'air marin déssèche... Et un p'tit blanc pour Madame, un rosé pour Monsieur...locaux bien sûr!

Nous ne connaissions pas Selinonte, l'erreur est réparée et avec du ciel bleu s'il vous plaît !

 

Les marais salants de Marsala.

 

Quittons Trapani par des routes en corniche vers Erice...

 

Une région que nous ne connaissions pas et que nous avons beaucoup aimée: le golfe de Castellamare.

 

Cofano, une étape superbe .

Après promenade et courses à San Vito Do Capo, retour à la nature...

 

 

 

La superbe plage de San Vito.

Un autre coin sympa: Scopello où nous rencontrerons le seul CC Français du voyage, ça méritait bien un apéro. A la vôtre les Aveyronnais!

 

 

                 

 

Ici, on n'a pas peur de la Maffia!

Nous garderons longtemps cette vue en mémoire, d'abord parcequ'elle est superbe mais aussi parceque nous y avons attendu 4 heures un dépannage. Il s'agit du belvédère qui domine Castellamare del Golfo.

Incontournable même avec la pluie et les difficultés d'accès: Monréale.

Les mosaïques du Duomo et le cloître sont de pures merveilles.

 

 

                    

 

Autre découverte, Caltagirone où nous arriverons de nuit et irons tout de suite voir l'escalier monumental de Santa Maria del Monte, embelli par une crèche lumineuse. 142 marches revêtues de carreaux en majolique polychrome.

De jour, nous irons à la découverte de la vieille ville et de ses jardins...

                     

 

                     

 

Brucoli. Outre son port et ses remparts, un artiste local a décoré quelques façades avec pour thème la vie du village.

 

 

Mais l'Etna nous attire. Nous commençons à l'apercevoir avec son sommet enneigé.

Attaquons la montée ...

 

Nous commençons à rouler au milieu des coulées de lave.

 

Ulysse, n'en perd pas une... Mer et nuages en fond, lave et neige devant, le spectacle est superbe.

 

 

 

Nous ne sommes pas au sommet mais ne pourrons aller plus loin.

Retour en bord de mer aux roches volcaniques vers Acireale.

Un autre camping sympa: la Timpa à Acireale.

 

Il n'y avait qu'à se servir sur l'arbre pour pamplemousses, oranges ou citrons...en saison, c'est en ascenseur que l'on accède à la piscine.

                     

 

Délaissons Isola Bella au pied de Taormina que nous rejoindrons par le Funivia.

Un peu de lèche vitrines dans les rues de Taormina...

                       

 

 

                    

 

Avant la visite du théâtre Grec, agrandi à l'époque romaine.

 

 

Avant de conclure sur ces 3 semaines en Sicile, nous devons dire que malgré la pluie que nous avons eu, l'ile bénéficie d'un climat exceptionnel. N'oublions pas que nous sommes en janvier...

Ces quelques photos pour vous en convaincre.

                         

 

 

C'est la fin du séjour; outre la pluie, la saleté et la circulation démentielle dans les villes et villages, la beauté des sites et des paysages gommeront un peu ces impressions négatives.

                                                   F I N                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

free music


04/06/2007
20 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres